S'inscrire au blogue
Les conséquences du Covid-19 sur le marché immobilier

L’année 2019 a été marquée par une hausse importante des transactions et des prix en immobilier. En 2020, alors que l’année était partie en force, la tendance risque d’être tout autre.

Le 23 mars dernier, François Legault mettait l’économie québécoise sur pause pour trois semaines, et ce, après déjà plusieurs annonces renforçant la distanciation physique. L’arrivée du Covid-19 et les mesures mises en place impliquent plusieurs enjeux pour les transactions immobilières au Québec. Cela réduira très certainement les ventes à court terme, mais les impacts pourraient durer plus ou moins longtemps dépendamment de temps que durera la crise.

Démystifier la commande d'index
demystifier-la-commande-index-1

Vous le savez, les recherches au Registre foncier du Québec sont parfois complexes à effectuer. Mais saviez-vous que JLR vous permet de récupérer les mêmes types de documents (actes et index aux immeubles), en quelques clics ?

6 documents à obtenir lors d'une transaction immobilière
6-documents-obtenir-transactions-immobilières-blogue

En tant que professionnel de l’immobilier, il est de votre devoir de bien informer votre client sur la propriété qu’il souhaite acquérir afin que celui-ci ait le moins de surprises possible quand viendra le temps de finaliser la transaction. Mais concrètement, quels sont les documents que vous devez avoir en votre possession pour bien informer votre client ? JLR vous a sorti les 6 principaux.

Avec un budget de 250 000 $, que peut-on acheter au Québec ?
acheter-propriete-budget-2500000-possible-accueil-blogue

Selon le profil de recensement de Statistique Canada 2016, le revenu moyen d’un ménage québécois en 2015 était de 77 306 $. Avec un tel revenu, une mise de fonds de 5 % et un endettement préalable faible, un ménage québécois peut acquérir une propriété de 250 000 $ (et même plus !) tout en respectant les taux d’endettement maximums. Ce montant correspond au prix de vente pour une maison le plus souvent enregistré en 2017. Toutefois, cette somme permet difficilement à un ménage de devenir propriétaire dans certaines régions du Québec.

Acheter une maison : mieux négocier grâce aux données
acheter-une-maison-negocier-donnees1024x512.jpg

Vous avez sûrement déjà entendu l’expression : “Knowledge is power”? Celle-ci représente en trois mots la puissance des données et des connaissances de celui qui les utilise. Comme sur un champ de bataille, celui qui connait le plus le terrain et a le plus d’information sur le camp ennemi risque, fort à parier, de gagner.

Lorsque vient le temps d’acheter une maison, c’est un peu le même principe. Vous devez accéder à des données et à des renseignements sur le bien vendu et son propriétaire avant d’entamer le processus de négociation. La valeur accordée aux données est souvent sous-estimée et confère un levier extraordinaire à ceux qui en font usage. D’ailleurs, la négociation en immobilier est très fréquente. En effet, le vendeur, ayant comme objectif premier de céder sa propriété à un certain prix, négociera pour obtenir un montant relativement près de ce qu’il souhaite. L’acheteur, de son côté, voudra obtenir un prix moindre ou une réduction en échange d’un compromis. L’idée est de réaliser une transaction du type gagnant/gagnant.

Les questions suivantes se posent : quelles données faut-il rechercher et comment fait-on pour mieux négocier avec celles-ci ?

Page 1 / 4
Abonnez-vous au blogue
Recevez nos prochains articles par courriel!